Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Sans encombre fut le retour, j’en profitai pour noter tout ce que nous savions ou croyons savoir en quadruple, quintuple exemplaire de peur de l’oublier. Ce qui permit aussi de me poser un certain nombre de questions sur l’omnipotence et l’omniscience de nos divinités.

Pourquoi nous laisser ainsi continuer ?

Serions-nous insignifiants ?

Notre quête serait-elle insignifiante ?

N’auraient-elles pas la possibilité de nous stopper ?

Et si c’était le cas, pourquoi ne pas nous renvoyer Amalgame ?

Lui au moins a les moyens de nous tuer !

Toute notre société est basée sur leur hégémonie, hégémonie basée elle-même sur la peur de leurs pouvoirs et de l’oubli. Si elles ne jouent pas avec nous et qu’elles n’ont pas réellement les moyens de nous stopper, notre monde pourrait connaître une réelle révolution.

J’ai eu l’occasion d’en discuter avec Shattasman. Si cette possibilité se confirmait, un certain nombre d’événements se succéderaient immanquablement d’après elle.

Premièrement quelle que soit la vérité, les muses auront toujours des fervents acharnés, des dévots et prélats prêchant la bonne parole et refusant de lâcher leur pouvoir sur les âmes fragiles. Une guerre civile serait inévitable dans chaque contré de ce monde. Hormis peut être chez les hauts elfes, trop dévots et les elfes noirs, trop heureux de pouvoir suivre leur matriarche et elle seule. Mais partout ailleurs, y compris dans les Faéries, le peuple trop longtemps opprimé se révolterait contre les pieux. Les mortels ayant besoin de croire, de fausses divinités apparaîtraient, et beaucoup de cultes païens pourraient se rapprocher des cultes de Dionysos ou Hypnos et Thanos.

Mais il est vrai qu’en écrivant « opprimé » je vais peut-être un peu loin. Chaque Muse a sa zone de prédilection et sa personnalité propre et Les politiques des sœurs laissent entrevoir une différence de traitement.

Ainsi si comme la plupart de ses sœurs, Clio n'a pas de problèmes avec ses ouailles il en est autrement des êtres qui voyagent sur ses terres et surtout sur ses mers. Les frontières maritimes sont mal maîtrisées par les mortels, et Clio est particulièrement exigeante sur la pratique de l'histoire, pour que les hommes n'oublient plus jamais ce qu'ils ont été amenés à faire, ou les divinités existantes ou ayant existé. Tout navire ne pratiquant pas une réflexion sur le passé ou l'histoire en général n'a que peu de chances de retrouver son port d'attache. Bien des malheureux ne savaient même pas qu'ils se trouvaient sur son territoire. Il est depuis de nombreuses années, de coutumes d'emmener un conteur en mer, pour contenter la muse de l'histoire.

Elle se retrouve avec Euterpe, Terpsichore et Uranie. Cette dernière, muse de l'astronomie semble être la plus extrême puisque ses dévots militent pour un hommage quotidien à l'ensemble des Muses et donc de la pratique de leur art.

En revanche Polymnie et Melponmène semblent les plus détachées, n'accordant que très peu de leur temps aux mortels que nous sommes. Calliope fait preuve d'un amour certain pour ses brebis. Il faut dire que son territoire est habité par des elfes qui sont peu enclins à ne pas rendre un hommage conséquent à leur Muse de tutelle. Enfin, on dit de Erato qu'elle fait preuve d'un amour sans borne pour les mortels, ce qui en ferait l'exact opposé de Uranie. Poésie lyrique contre astronomie …

Et puis il y a Thalie, l'inclassable Thalie, la joyeuse, la florissante Thalie, la schizophrène Muse de la comédie, comme certains blasphémateurs, dont je ne fais pas partie, osent la nommer. Capable d'intervenir pour la défense d'un immonde pécheur, comme pour l'accusation d'un vertueux victime de rumeurs.

Et puis deuxièmement, comme nous l’avons évoqué dans un chapitre précédent, le vingt-neuvième pour être précis, la guerre entre les elfes, hauts et noirs, ne voit une trêve qu’en raison des Muses. L’annonce de leur relative omnipotence, si tant est qu’elle soit vérifiée, entraînerait inévitablement une reprise du conflit armé. Il va sans dire qu’un tel conflit ne saurait voir de vainqueur pour paraphrasé Shattasman

Pour l’instant nous étions bien plus préoccupés par la suite de nos aventures et de notre trajet. Car oui le fameux tonton nous avait bien expliqué la suite, et sûrement fin.

Le désert du nord de Polymedargos devrait être notre destination. Or ce fameux désert est le fief des fières putes … pardon … amazones. Oui celles-là même qui transforment mes congénères en descentes de lit. Il parait que les nuits sont fraîches dans le désert … salopes.

Seule consolation, du mois pour Témor, cela nous permettrait d’envisager de recroiser la quête du mystérieux collectionneur que nous avions, pour le coup, totalement délaissée. J’espère que la patiente fait partie de ses qualités, ou qu’il a proposé sa mission à d’autres sinon …

J’en ai profité pour retrouver sa liste de commissions. Plutôt que la diversification il aurait pu opter pour la spécialisation, car pour rappel il demandait ni plus ni moins que cambrioler la maison Lalith et s’aventurer en territoire amazone, ce qui ne saurait être une partie de plaisir, même pour des non Félis. Pour l’amulette de chance, nous l’avions récupérer lors du tournoi de Thucydide comme vous vous en souvenez sûrement (au pire c’est autour du quarantième chapitre)

La bonne nouvelle dans tout ça, était que la cathédrale de l’ordre devait être dans un état de ruine, semblable aux autres tombeaux et que nombre de pièges se seraient désamorcés d’eux-mêmes.

Sur le reste tonton, comme l’appelait Témor, était resté vague, prétextant son grand âge, que nous ne connaissons toujours pas. Shass n’en était pas dupe, personnellement je me posais encore des questions.

Pas de réponses sur les raisons de son oubli et de l’intérêt des Muses pour sa personne, ni sur sa prétendue immortalité. Et encore moins sur l’éventuelle acquisition de celle-ci

Il avait, soit disant, oublié

Pourquoi pas …

Le vicomte Alexander Zeihmer nous envoyait peut-être à notre mort.

Tag(s) : #medfan, #médiéval, #médiéval fantastique, #JDR, #roman, #Nouvelle, #fantastique, #Littérature

Partager cet article

Repost 0