Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Chacun se prépara pour le départ et le petit bout de chemin à parcourir. Shattasman fouilla la bibliothèque personnelle de la duchesse, les bureaux et secrétaires pour trouver l'emplacement à peu près exact du château en question.

Spressenzideutche virevoltait, moi je finissais de me reposer et Témor affûtait sa masse familiale. Oui je sais, ça n'a pas de sens, mais allez lui dire …

La duchesse toujours sous le choc, personne ne pensa à nous faire « accompagner » et Shattasman ayant trouvé une référence dans un ouvrage ancien, nous partîmes à peu près surs du chemin.

Une demi-journée de voyage, une demi journée silencieuse avec juste les sons d'une vallée bordée de bois. Un temps de saison, pas de tempête à l'horizon. Pas d'Amalgame en embuscade ni d'elfes noirs nous tendant des pièges. Et une ruine en vue.

Mais une vraie ruine, murs éventres, point-levis à moitié détruit, douves vidées, végétation laissée libre de croître comme bon lui semble. Un parfait refuge à animaux du voisinage.

Je fis la réflexion à mes compagnons :

« Mais c'est abandonné depuis combien de temps ? » Shass tenta de me répondre

« A vue de nez ... » Témor s’intéressa à la question

« Ouais ? »

« Bien trop longtemps » finit-elle par répondre, Spressenzideutche s'y mis aussi

« Et lui, il a quel âge du coup ? »

« Ebé l'a appelé l'immortel, donc techniquement ... »

« Du coup la duchesse, elle a quel âge si c'est son oncle ? » demanda Témor

« Ça peut être un abus de langage et il peut s'agir de son arrière, arrière … arrière … arrière grand oncle » répondit Shass en détaillant le décor pour tenter d'y trouver un signe justifiant l'âge du supposé propriétaire.

« Pas de date de construction dans les références que tu as trouvé ? Pas d'arbre généalogique ? » lui demandai-je

« Non »

Un peu impressionnés, il faut bien l'avouer, nous regardâmes partout détaillant la moindre pierre, la moindre liane.

« Par où commençons nous ? » demandai-je

« Le donjon me semble des plus appropriés, dans ce genre de construction il s'agit du dernier refuge » me répondit Shass

En progressant dans le donjon, je me fis la réflexion que que les tombeaux, que nous avions visités étaient moins dangereux. Tout menaçait de nous tomber dessus. Nous même étions sous la menace de changer d'étage de manière trop rapide et trop violente au goût de nos squelettes. Les pierres étaient descellées, la végétation avait, bien évidemment, envahi l'intérieur et la poussière aurait tué un asthmatique en moins de temps qu'il n'aurait fallu à un bègue de dire :zip. En fait, à bien y réfléchir, le château était très semblable aux tombeaux visités.

« Il doit être canné le vioque » prophétisa Témor

« Hmmm » de votre serviteur et narrateur

« Bah si, parce que, vu l'état de la casbah, jamais il sort de chez lui »

« Il n'en a peut être pas besoin » lui rétorquai-je

« Et il fait comment pour faire les commissions et se nourrir ? »

« Les commissions ? »

« bah ouais, faut bien manger »

« Non mais c'est le terme commissions, je trouve ça tellement désuet comme mot.

« Bah moi c'est désuet que je trouve ... »

« Oui ? »

« … désuet »

« ... »

« Il est immortel parait-il. Il n'a peut être pas besoin de se sustenter » lui expliqua Shattasman

« Sustenter ... » répondit-il

« Désuet ? » tentai-je

« Comme désuet. »

Nous visâmes directement la supposée salle de retraite, et pour une fois, nous visâmes juste.

Nous découvrîmes une salle de taille honorable, au bout de laquelle était posé un trône de pierre, sur lequel siégeait le cadavre d'un vieillard. Cadavre fort bien conservé.

Nous nous rapprocha^mes doucement, silencieusement, par respect, par pudeur et par peur des pièges.

« Bien conservé non ? » oui j'aime répéter les évidences

« Il vient peut être de mourir » tenta Témor

« Ça serait pas de bol » lui dis-je

« Surtout pour un immortel » fit Shass

« Il a peut être pas pu faire ses commissions à temps, et est mort … de ne pouvoir … se sustenter. »

« Je ne suis pas mort »

« Oh putain !!! »

Trois bons en arrière et une fée qui part en looping

« Non mais ça va pas de nous faire des frayeurs comme ça ? » l'engueulai-je

« Z'aviez qu'a vous annoncer, on entre pas chez les gens comme ça. » me répondit-il, levant lentement les paupières.

« En même temps, il n'y a pas de valets, ni même de portes auxquelles frapper, elles sont toutes moisies et dégondées » me justifiai-je

« C'est difficile de trouver de la main d’œuvre par les temps qui courent, et puis rien ne presse. » dit-il

« C'est sur qu'un immortel ça a le temps de voir venir »

Shattasman Round 1

« Seul, quand tout le monde vous a oublié, l’éternité est bien ennuyante. »

Fin de partie

Témor : Oublié qui ?

L'oncle : Moi !

Spressenzideutche : Qui vous ?

Shattasman : lui

Moi : Qui lui ? Témor ?

Shattasman : Non , l'hominem dans le trône

Moi : Ah putain, je l'avais pas vu

Spressenzideutche : ben il est là pourtant

Moi : Pourquoi tu as demandé qui alors ?

Spressenzideutche : qui ?

Témor : Toi

Spressenzideutche : Mais toi aussi

Témor : Qui ?

Shattasman : Toi

Moi : Mais vous êtes qui ?

Spressenzideutche : Qui ?

Moi : Mais vous !

Shattasman : C'est nous, Shattasman, … machin … et … truc

Moi : Chatte à quoi ?

Shattasman : Non je ne suis pas Félis

Spressenzideutche : Il a du s'en rendre compte non ?

Shattasman : Qui ?

Témor : Lui

Moi : Moi

Shattasman : Mais de quoi ?

Témor : Que tu n'étais pas Félis

Shattasman : Mais je le sais bien, je suis néréide ! Pourquoi dites vous ça Krakan ?

Spressenzideutche : Mais qui êtes vous ?

Shattasman : Qui ?

Spressenzideutche : Mais vous-aussi

Moi : Ben Reî … truc … et bidule

L'oncle :Ah l'oubli est toujours aussi divertissant, je me demande si elles font cela pour me divertir, ou si ça prends toujours cette forme.

Lui : Ah putain c'est qui lui ?

L'autre lui : Qui ?

Lui : Vous

Elle : Il est là depuis le début

Moi : Non

L'autre elle : Si

Moi : Mais tu es qui toi ?

L'autre elle : Bah moi !

Moi : Non ça c'est moi, toi tu es … elle

Elle : Non ça aussi c'est moi

Moi : Mais toujours pas.

L'autre lui : Pour elle tu es lui, pas moi

Lui : Hého, on m'exclus pas, lui c'est pas lui c'est moi

L'autre lui : Oui c'est que je dis, pour elle, il es lui pas moi et pas vous non plus

Nous : Nous ?

L'autre lui : Vous !

Moi : Poudre

Lui:Quoi ?

L'autre elle : Qui ?

Elle : Comment ?

L'autre lui : A ce rythme là, dans trente secondes vous aurez quitter le château sans vous souvenir de qui je suis et de qui vous êtes

Lui : Ah putain c'est qui lui ?

Elle : Toi apparemment !

L'autre elle : Vous êtes là depuis le début ?

Moi : Poudre

Je mis la main à ma bourse, la tritura oubliant par deux fois ce que je voulais en faire. Je finis pas l'ouvrir, la refermer, l'ouvrir, et en saupoudrer le contenu entre les différents débatteurs.

L'effet fut quasi immédiat, une vague d'éternuement

« Tu as voulu m'étouffer Reï » cria Spressenzideutche

« Bien on va mieux, mais on a peu de temps, alors faisons court. Cher monsieur, vous avez des choses à nous apprendre concernant un ordre de chevaliers, nous avons visité quelques tombeaux très anciens, et avons beaucoup de questions. Nos recherches ont, semble-t-il attiré le regard plus qu'appuyé des muses. »

Le vieillard compris vite la situation, son œil s'alluma d'un éclat d'espoir.

« Je ne peux trop vous en ire, en raison du temps qui nous est imparti, mais vous trouverez toutes vos réponses en notre cathédrale. »

« Cathédrale » nota Shattasman

« Oui, je suis le dernier membre de l'ordre. Ces tombeau ont été construits en l'honneur et la mémoire de nos plus valeurs chefs. Mais il existe un lieu, un dernier tombeau , siège de notre confrérie. Si vous désirez trouver vos réponses il vous faut y aller. Mais le danger vous y guettera »

Le vicomte nous abreuva de détails, surtout géographiques, dans le peu de temps qui nous était imparti, renouvela ses mises en gardes et finit par un : « De toutes façons, vous n'avez plus trop le choix maintenant, il vous faut achever ce que vous avez commencé » des plus énigmatiques.

Tag(s) : #medfan, #médiéval fantastique, #médiéval, #fantastique, #roman, #JDR, #Nouvelle, #Littérature

Partager cet article

Repost 0