Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Mourir deux Fois : Chap 6

Weezer : Heart Songs

Le lendemain matin après-midi en tentant de faire retrouver à mon appartement un visage … d’appartement d’être humain digne de ce nom (non ça ne s’est pas terminée en orgie et oui j’ai dormi seul), j’ai eu une petite idée venant de mon menu Aston Villa : Illustrer mon humeur du moment par une chanson. Mettre en tête de chapitre le nom du groupe et de la chanson qui définit le mieux se passage de ma vie. Histoire de tenter, via une chanson, d’en comprendre les nuances, les intonations. Une bande son à écouter en me lisant en quelques sortes.

Ca n’est pas grand-chose mais ayant une culture musicale dans la moyenne, je me dis que ça peut être amusant de réfléchir à un morceau. Cela pourra être l’occasion de découvrir des artistes ou d’aller vers des styles qui ne sont pas forcément les miens (il serait temps)

Je ne reviens pas sur mes chapitres précédents pour marquer l’évolution. Pas de retour arrière, on va de l’avant. Ou du moins on va tenter vu la gueule de bois que j’ai. Pas que j’ai la tête dans mon fondement. Non … en fait j’ai la tête dans le cul … de quelqu’un d’autre, qui doit être assez loin maintenant. Bon … que faire ? Je ne vais pas perdre une journée à comater dans mon canapé à manger des Häagen-Dazs (encore que) tout en regardant un programme de téléréalité. D’un autre coté il pleut. Oui tout mon récit ne sera pas débordant d’énergie et d’aventures extraordinaires.

Une expo ! En voilà une bonne idée ! Jamais fait non plus, en fait je me demande si j’ai déjà fait des trucs dans ma vie. A la porte de Versailles un mec expose ses sculptures gigantesques en Lego. Ca peut être pas mal, jamais été un grand fan des Lego (j’étais plus Gi Joe) mais ça peut être pas mal. Un coup de métro et de tram plus tard, me voila devant des statues de briques emboitables en plastique. Créations originales ou recréations le mec a abattu un boulot de titan.

Au prix de la brique, je me demande combien lui a coté une seule de ses œuvres. Non je ne ferais pas de jeu de mots avec brique.

Est-ce de l’art d’ailleurs ou juste une activité de construction de maniaco-depressif hyperactif ? (Oxymore ?) Qu’est ce que l’art ?

Je vais laisser les terminales répondre à cette question , mais je ne peux m’empêcher d’y revenir en voyant tous ces enfants qu’on a emmené voir l’exposition et qui, de l’excitation, sont passés à l’ennui en découvrant que non ils n’allaient pas jouer avec des Lego mais juste regarder des créations parfois lourdes de sens.

Rassurons nous, une boutique clos cette exposition pour que l’excitation retrouvée incite les parents à débourser quelques dizaines d’euros de plus calmant ainsi l’ardeur de leurs bambins. Cercle vertueux du commerce !

Passons à autre chose, l'après midi est encore jeune : que n'ai-je pas fait ? Que n'ai-je pas vu ? L'opéra Garnier, le seul le vrai d'après ma voisine réac du premier étage. C'est ainsi que je déboule dans l'avenue de l'opéra, mon regard ne s'est déscotché de ce sublime édifice qu'en passant à coté d'une agence de voyage. Je me suis remémoré le conseil de Bob l'éponge, parti à la découverte du monde. Ok Bob mais où ? Mes réseaux sociaux sont tellement inondés de photos de vacances de Bali, Thaïlande, Australie, Pérou que j'ai l'impression d'y être allé plusieurs fois. C'est à peu, près au même moment que je découvre que l'arrondissement est à forte consonance japonaise. Le XIII a ses chinois, le XVIII ses maghrébins, le X ses africains : Paris est une ville cosmopolite mais ses quartiers ne sont pas miscibles. Fort de cette découvre (oui on découvre des choses sur sa ville même après 10 ans et c'est tant mieux) je passe d’épicerie japonaises, dont je repars avec des sacs pleins de je-ne-sais-quoi, en devantures de restaurants de ramen. Je m'arrête pour manger des plats dont je n'avais aucune idée de l'existence en me disant que quand je vais avoir besoin d'une tenu de savant fou pour tenter de cuisiner le contenu de mes sacs.

Le Japon, pourquoi pas, seuls les otakus et les geeks parlent d'y aller. Et pourquoi ? Les jeux vidéos, les mangas et les soubrettes, un tantinet réducteur. L'agence de voyage sur laquelle je jette mon dévolu est un temple de la branchitude. Trois étages, des sofas , une ambiance cosy, une assistante en tailleur qui t'amène café et macaron et moi avec mes sacs en plastique, ma tronche de fatigué de la veille au milieu de ce qui pourrait être un bar lounge à la nuit tombée. Une autre assistante en tailleur me fait patienter alors que ses collègues sont disponibles. Apparemment une assistante par région du monde.

Lorsqu'elle me reçoit à son bureau, je me retrouve con ne sachant quoi lui dire. Je lui explique que je veux découvrir le japon mais que je n'ai pas la moindre idée de quoi faire, où aller, que voir ?
Elle sourit.

Sur le quand en revanche, j'ai une réponse, le plus vite possible, j'ai moult choses à voir, à découvrir et peu de temps pour le faire. Un peu gênée elle ose quand même me demander pourquoi ? Inconsciemment elle a peur de la réponse, une empathique, ma veine. Je lui réponds que je suis cosmonaute et et que je vais bientôt partir sur Mars et le voyage risque d'être long, très long.
Elle se marre franchement.

Elle me propose un parcours de trois semaines Fukuoka, Saga, Beppu, Hiroshima, Noshima, Naruto, Okayama, Kyoto, Nara, Kobe, Tokyo. Que des noms qui ne m'évoquent rien ou tellement peu:le plan est parfait ! Bien que le coin semble être une merveille de beauté naturelle, elle hésite à me proposer Fukushima, depuis avril 2011 la destination n'est pas des plus prisées. Vu mon état de santé, je m’apprête à lui dire que ça n'a rien de rebutant et je me ravise me disant que trois semaines c'est déjà pas mal et que j'ai d'autres choses à voir que le Japon : Bali, Thaïlande, Australie, Pérou.

Tag(s) : #m2f, #noir, #voyage, #japon, #roman, #Littérature

Partager cet article

Repost 0