Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Vous avez déjà fait une garde à vue ? Moi non plus jusqu’à ce jour. J'écrivais cellule de dégrisement mais il y a eu des étapes avant, déjà dix bonnes minutes pour sortir du bar histoire de faire le tri entre moi et les surfers d'un côté et les gentils clients qui ont tenté de nous séparer de l'autre. Invectives des barmaids, videurs et clients, deux ou trois refus d'obtempérer à la limite de la rébellion envers nos amis des forces de l'ordre et nous voilà en route pour l’hôpital, il paraît que c'est la procédure.

Mon alcoolémie ayant été jugée comme légère, je me suis, à ce moment là, retrouvé dépossédé de tout ce qui pouvait me permettre de me pendre (lacets, ceinture etc), comme si j'allais devancer l'appel de la faucheuse, et en cellule de dégrisement. C'est sympa une cellule comme endroit, si on aime le froid (carrelage à tous les niveaux) le monochrome (gris urbain) et la poésie moderne offerte par des nike les keufs qui parsèment ça et là l'endroit de leur orthographe approximative.

On m'a filé une brique de jus de fruit et c'est parti pour une nuit de folie. Impossible de dormir : lit à moitié pété et hurlements des mes voisins de cellules. Certains en voulant aux gardiens, d'autres à leur femme et certains à dieu(crescendo de bouc émissairisation). J'ai tenté de faire le point et me suis dit assez vite que comme occupation de fin de vie on pouvait faire mieux et plus utile. Toutes les deux heures un flic passait nous voir histoire de vérifier notre état de santé et d’alcoolémie. Au troisième voyage il m'a fait sortir histoire de prendre ma déposition et de me notifier le début de ma garde à vue. J'ai aimé sortir de la chambre froide, j'ai moins aimé le fait de me retrouver menotté à un banc. En face de mois un type lui aussi soumis au même traitement. Il m'a dévisagé et commencé à me parler

« T'es là pourquoi ? »

Qu'est ce que ça peut bien te foutre ? Me suis-je dit.

« Tu t’appelles comment ? »

« Qu'est ce que ça peut bien te foutre ? » lui ai-je dit

« Oh moi ce que j'en dit, c'est plus pour passer le temps »

Ok il est pas bourré, c'est pas un dingue, faisons la causette alors

Moi : Stéphane
Lui : Quoi ?
Moi : Tu me demandais mon nom, c'est Stéphane.
Lui : T'es là pourquoi ?
Moi : T'es flic
Lui : ...
Moi : Sarcasme, trait d'humour
Lui : ...
Moi : J'ai agressé deux cons dans un bar
Lui : On devrait être décoré pour ça !
Moi : (sourire en coin) Et toi ?
Lui : Mon nom où ma raison d'être là ?
Moi : Comme tu veux, je pense que j'aurais oublié les deux avant la fin de la matinée, c'est plus pour faire passer le temps
Lui : (sourire en coin)Ça fait trois heures que je refuse de donner mon nom aux flics, apparemment je suis là pour, je cite, Participation à un rassemblent non autorisé après somations de dispersion.
Moi : Oh merde un activiste politique !
Lui : Ça te pose un problème ?
Moi : Sauf ton respect, pour moi vous êtes à mettre dans le même sac que les intégristes religieux : démagogie, vision naïve et étriquée du monde constituent la base de votre discours
Lui : ...
Moi : Ah là je t'ai vexé
Lui : Et te faire bouffer par le monde t'en a pas marre ? Tu as sûrement un patron qui te prends pour son esclave, un propriétaire qui te prends pour sa vache à lait. C'est à cause de mecs comme toi que le monde ne s'arrange pas. Putain de mouton
Moi : Au moins tu es d'accord sur un point avec le Général
Lui : Le général ?
Moi : De Gaulle
Lui : Putain de fasciste.
Moi : Je te taquine, le prends pas mal José.
Lui : Hein ?
Moi : Tu me donnes pas ton nom, excuse moi de t'en donner un.
Lui : Fais le malin, tu n'est qu'un crétin utile au pouvoir crypto-fasciste que tu soutiens par ton inaction
Moi : Joli, il t'aura fallu mois de deux minutes pour enchaîner tes poncifs habituels
Lui : Mais bon sang, ouvre les yeux . Dans ce monde, c'est quoi ton projet de vie ?
Moi : Mourir
Lui : ...
Moi : Les gens meurent, c'est ce qu'ils font de mieux, moi je suis tellement bon que je le fais plus vite.
Lui : Alors rends toi utile, aide les autres, milite, apporte, partage !
Moi : Mouais
Lui : Putain mais y'a pas suffisamment d'enculés sur Terre pour que tu te bouges le cul à penser aux autres ?
Moi : Quand bien même, les enculés seront toujours là, c'est pas en collant des rustines qu'on répare un pneu crevé.
Lui : Alors tu proposes quoi toi qui est si malin ? On peut pas taper à la source des problèmes directement, nous devons unir les forces pour ...
Moi : Stop je t'arrêtes, et d'une ton discours je le connais pas cœur, et de deux je m'en tape

Fin de l'échange, il est resté à ronger son frein en me toisant par moments, m'ignorant par d'autres. Un flic s'est pointé pour emmener signer ma déposition. Début de la chance ou pas, mes deux amis anglophones n'ont pas souhaité porter plainte , ce qui constitue une véritable surprise pour le coup. Rappel à la loi, amende réduite car premier délit, si si premier délit, pour de vrai, merci et bonne journée monsieur

Tag(s) : #roman, #noir, #mort, #gav, #cellule

Partager cet article

Repost 0