Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

       Seril Dannan paru bouleversé par cette entrevue, il n’en dit mot bien entendu, mais je lui trouvais une perte de prestance, d’assurance et dans une moindre mesure, de mystère. Il organisa lui-même mon retour sur le continent. De manière un peu précipitée il me sembla. Il ne voulait pas perdre de temps, il m’informa qu’ils ne m’accompagneraient pas mais qu’il saurait nous retrouver.

       Chemin faisant, nous croisâmes un nain et un elfe (oui encore) en plain milieu d'un joute verbale (oui encore). Et par là j'entends littéralement « un joute verbale ». Au centre d'un cercle formé par des spectateurs, les deux se jetaient des mots à la figure pour expliquer en quoi leur dieu était bien meilleur que celui d'en face. Comme quoi il n'y avait pas que des fugitifs tentant d’échapper aux Muses sur cette île. De toute évidence le nain priait Héphaïstos (quelle originalité pour un peuple passant son temps à la forge) et l'elfe Apollon.

 

 

Tu pries Héphaïstos ?

Tu va te faire jeter de cette joute comme il le fut dans la fosse

Par sa mère, son père, ou même un mortel

Personne ne sait comment il naquit bordel !

En même temps je comprends que tu puisses l'aimer

C'est vrai que les nains ça aime se faire lancer

 

Me faire provoquer par une tapette d'elfe suivant d'Apollon

Qui adorait se mettre des instruments à vent dans le fion

Tu critiques ma ferveur 

Envers le dieu créateur ?

Palais, Pandore, Trône de Zeus, il créa même le char dans lequel Apo s’astique ?

Et lui il a fait quoi pour les olympiens à part souffler dans leur flûte magique ?

 

Tu n'est pas un fervent de Clio

En histoire tu fais preuve d'omissions

Défenseur de Troie, Pourfendeur de Python

Il est dieu vengeur protecteur et soigneur

Il pourfend de ses flèches ses détracteurs

Comme tu le seras bientôt avec mes mots

 

Tu veux des faits historiques sur ma divinité ?

Le Panthéon ? Dionysos lui doit son entrée

Athènes  lui doit un de ses rois

Par contre tu peux me rappeler la fin de Troie ?

Et l'enlèvement de Marpessa c'était par timidité ?

Il aurait du être dieu des cocus tellement il fut trompé

Il a du se rabattre sur la gent masculine tellement il se prenait de déconvenues

 

Tu te fais le porte parole d'un dieu qui, sa sœur violer voulu

Et qui réussit à peine à lui éjaculer sur le cuissot

Mais vous autres nains n'avez pu adopter cette tradition

Vos filles n'étant pas différentiables de vos garçons

Il eu été préjudiciable de se taper son frérot

 

       Cette dernière réplique se ponctua par la charge, bave au vent, du nain, trop vexé pour ne pas en venir aux mains.

 

       Sinon, le temps était au beau fixe, les bateaux en partance nombreux, j’eus à peine le temps d’avaler un carré d’agneau sauce Héphaïstos (pour rester dans le thème) que je me retrouvai sur le ponton d’un bateau, à faire des « au revoir » de la main à l’elfe, le gorgone et l’enfant (sympa pour un titre de conte moralisateur)

 

       Je décidai de compulser mes notes en cabine. C’est-à-dire en cale, l’agence de voyage Seril Dannan n’avais, de toute évidence, pas un grand avenir devant elle.

Au bout de dix bonnes minutes de compulsion intensive, j’entendis les signes d’une (trop) grande activité sur le pont. Paranoïaque et curieux j’interrompis ma lecture pour m’informer. J’eus préféré être confiant et insoucieux.

Les matelots s’activaient comme des diables sur les voiles. La météo avait changé : l’apocalypse était sur nous. La mer devint houleuse, puis franchement déchaînée. Des trombes d’eau s’abattirent sur nous. N’aimant pas particulièrement l’élément aquatique et n’étant d’aucune aide pour l’équipage, je retournai dans ma « cabine ».

       Je m'employai à trouver de quoi m’attacher. Je n’eus pas l’occasion de me poser la question sur la pertinence de cette idée.

Projeté de bâbord à tribord,

,drobâb à drobirt ed suip

 

 

       Je cru bien que le bateau avait chaviré à deux ou trois reprises. Ce n’est que deux minutes plus tard que je me rendis compte que non : lorsque nous chavirâmes pour de bon

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0