Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

      Une paupière … lentement … doucement, puis une autre, tout aussi doucement.

      Du flou, beaucoup de flou. Des formes très vagues … un son … une voix … comme un coup de tonnerre un soir d’été trop chaud.

Témor

      « Ah elle se réveille la feignasse ! »

 

      Trop heureux de me voir parmi les vivants, il me gratifia d’une tape amicale. Toute aussi amicale fut la roulade que je fis sous la force du coup. Se retrouver à terre, emberlificoté dans ses draps, telle une chenille dans son cocon,

      On me ramassa rapidement, me mis dans mon lit de convalescence. Shattasman engueula Témor,  Spressensiedeustch virevoltait, bref j’étais en vie et tout était normal. Je me rendormis

      A mon troisième réveil, j’allais déjà mieux, je pu me sustenter, m’abreuver et assister à une discussion. Pour y participer il me faudrait encore trois ou quatre dodos. Surtout en prenant en compte que les participants à la conversation étaient une néréide, un krakan et une fée.

 

      « Qu’as-tu trouvé ? » s’empressa Shass. Elle n’eut comme réponse qu’un léger frémissement du sourcil droit.

      « Bien, nous attendrons que tu te remettes … enfin un peu plus »

 

Merci pour ta compassion.

La fée trépignait, du moins autant qu’une fée virevoltante pouvait le faire

 

      « Tu veux savoir comment on t’a retrouvé ? » demanda-t-elle

J’avoue que la curiosité commençait à gentiment me travailler.

 

      « Si elle insiste c’est que c’est un peu grâce à elle si tu es là ? » justifia Shass.

      « Un peu ? Seuls mes pouvoirs sur-pui-ssants nous ont permis de retrouver chat-minou »

 

Chat-minou ? C’est bien la peine de survivre à un naufrage pour entendre ça ! Déjà que le lire était pénible.

 

      « Tes pouvoirs surpuissants ? Tu veux qu’on fasse l’inventaire des sorts à la con que tu as lancé avant de le retrouver ? »

 

Un air de déjà vu, sortez le maïs soufflé, le spectacle commence.

 

      « En quoi ils ont pas été utiles mes squelettes sauveteurs ? »

Témor se marrait en quasi silence, ce qui, pour lui, représentait un exploit.

 

      « Utiles ? Ils ont joué aux osselets avec leurs phalanges et Témor a dû casser le naviculaire à l’un d’eux pour qu’ils se mettent au travail »

      « Ouais ben il avançait vachement moins bien du coup ! »

      « Fais pas semblant de savoir ce qu'est le naviculaire ! »

      « J'étais là ! Il lui a pété le pied ! »

      « Héhéhé pété le pied … » fit un Témor content

      « N’empêche qu’ils l’ont trouvé ! »

      « Rhooôo mais quelle mauvaise foi ! Tu omet deux trois détails ! »

      « Ah oui lesquels ? »

v« L’invocation d’un démon de boue qu’il a fallu meuler ! »

      « Héhéhé meuler … » fit un Témor enjoué

      « Et l'intoxication magique des chevaliers aux psilocybes ? Du coup hallucination et deux se sont mis à jouer à c'est moi le bidibule si je t attrape je t'encule en courant autour d'un arbre pendant vingt cinq putains de minutes ! »

      « Héhéhé encule … euh … » fit un Témor pas sûr de ce qu'il venait de dire.

      « Je savais même pas que c'était possible d'intoxiquer alimentairement quelqu'un par magie ! »

      « Bien la preuve que mes pouvoirs sont surpuissants ! »

      « Mais quelle mauvaise foi ! »

      « En plus il l'a jamais rattrapé ! Il était mauvais à son jeu »

      « Mais encore heureux qu'il l'a pas rattrapé ! Du coup tu devines » dit-elle , se retournant vers moi « les deux, au bout de vingt-cinq minutes, il se sont mis à vomir leurs 23 derniers repas »

      « T'es de mauvaise foi toi zossi, ils en avaient déjà digéré une quelques-uns de leurs repas, je dirait pas plus de 4 chacun »

      « Le solde, il l'ont payé en bile ! »

      « Ils ont failli repeindre mes grolles » se désola Témor.

      « Et heureusement qu'ils les ont raté, sinon tu aurait été capable de les meuler aussi, parti comme tu l'étais »

      « Bah oui ! Mes grolles … » Tenta-t-il de se justifier, l'air triste et penaud

 

 

      Et là je dois bien avouer, que je me demandais s'il n'étaient pas en train de jouer une pièce pour me divertir, me remonter le moral, mais non, l'index accusateur de Shass constamment pointé vers la fée donnait du crédit à leur histoire.

      C'est bien après quelques tentatives … exotiques … que deux squelettes furent invoqués pour me trouver. Guides de toute une petite troupe médusée de se voir conduire par deux trépassés dont un boiteux, immuablement menacé d'un gros marteau de Krakan.

      Ce fut le silence qui m'arracha à mon exercice d'imagination de l'épopée que cela dû représenter de me retrouver étendu entre deux rochers. De toute évidence on m'avait posé une question. A la tête ahurie de la néréide, je compris que la fée m'avais proposé ses services.

 

      « Tu veux que je te remette sur papettes alors ? » sur pieds bordel, sur pieds !

      Long « mais ... » de Shattasman

 

      Et gueule de terreur de ma part, je me mis à me débattre avec mes draps, à la fois pour m'échapper et me cacher, je la savais capable de balancer la totale œuf-jambon-fromage sans attendre de réponse de qui que ce soit et surtout pas de moi.

      Enfin, débattre, bien grand mot étant donné mes forces

 

      « Mais reposes ta bêtise trente secondes ! Tu vas nous l’achever. Ne lance aucun, aucun, j'ai bien dis AUCUN sort sur quiconque » s'interposa Shass. Merci Shass !

 

      La fée se mit à bouder et fit mine de quitter la pièce.

      Shass revint à moi, la colère passée, ou plutôt dépassée par sa curiosité

 

      « Alors tu as trouver quelque-chose ? »

 

      Elle dut croire que je m'étais remis le temps du spectacle.

 

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0