Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

       Adieu Thucydide, nous te quittons, cette fois-ci par le sud, et n'avons pas prévu de revenir vers toi. Les tombeaux vous nous éloigner et ce n'est pas pour m'attrister. Notre contact n'aura été que superficiel mais même si je ne l'ai pas exprimé, j'ai bien ressenti tout ton potentiel corrupteur. Je ne t'ai vu qu'en surface et je crains d'un jour me retrouver dans tes profondeurs.

       J'ai à nouveau de bien vilaines pensées, le départ pour un lieu inconnu, potentiellement mortel, en est sûrement la cause. Nous n'avons visité qu'un seul de ces mausolées , sûrement pas le plus imposant, et nous avons déjà rencontré un animal d'un autre temps, des pièges et la traîtrise des hommes.

       Je me dois de me détendre de laisser mon pessimisme naturel de côté pour être affûté et déjouer les dangers que nous pourrions rencontrer.

       Et pour cela je ne vois qu'une seule chose à faire.

 

Moi : Je ne savais pas que tu étais un si émérite cartographe

Lui : Ouais je suis balaise.

Moi : Et que notre monde était aussi vaste et varié

Lui : Ouais je suis balaise

Moi : ...

Lui : ...

Moi : ...

Lui : Tu t'es pas baladé beaucoup du coup.

Moi : Non pas trop, je commence seulement à le réaliser. Je reconnais certaines régions, aux descriptions qu'on a pu m'en faire ... et à tes commentaires … précis et … pertinents (?)

Lui : Ouais je suis balaise

Moi : Oui oui, par exemple, Spressen a évoqué Praxitèle, surtout ses forêts et sa faune

Lui : Bah c'est bien.

Moi : ...

Lui : ...

Moi : Non mais c'était un sous-entendu, une invitation à m'en dire plus.

Lui : Ben en gros de ce que j'en sais, c'est un endroit où il y a beaucoup de magie. A tel point que là bas, même les lapins jettent des sorts.

Moi : Tu te moques ?

Lui : Jamais. Pas le temps

Moi : Tu imagines un lapin mage aléatoire ?

Lui : ...

Moi : ...

Lui : ...

Moi : Tu déconnes ?

Lui : Bah, quand tu te prends un sort d'un lapin, tu sais jamais quel sort il voulait lancer. C'est pas très explicite un lapin.

Moi : Putain.

Lui : Et encore, tu t'imagines un ours aléatoire ?

Moi : De ce que j'en sais, la taille n'influe pas sur la quantité de magie

Lui : Ouais mais un lapin aléatoire qui invoque un ours aléatoire qui te balance une foule de bœuf

Moi : Euh je ne suis pas sûr de te suivre

Lui : Pardon, une boule de feu, j'ai contrepété

Moi : Mais personne ne vis là bas ? Je veux dire, que personne ne pourrait vivre là bas.

Lui : A part des mecs qui chercherait l'endroit le plus magique du monde pour tenter des trucs

Moi : Comme ?

Lui : Tu veux vraiment savoir ?

Moi : En fait non, je te trouve empli de sagesse

Lui : Merci. Ceci-dit, il y a des rumeurs à propos d'une peuplade mais rien de précis ou de réellement crédible.

Moi : Plus qu 'a espérer que notre aventure nous en éloigne le plus possible. Lui : Tu te sens chanceux ?

Moi : On est en vie. Et tu as toujours ton amulette

Lui : Ouais je suis balaise

Moi : Et sinon cette île ne plein milieu de Polymedargos ? Nike

Lui : Ah ouais tu sors carrément de ta grotte en fait.

Moi : Pourquoi avoir nommé un endroit du nom de la déesse de la victoire ?

Lui : On dit que cet endroit a été construit par les Muses elles-mêmes

Moi : Ah ? J'ai peur de demander la suite ...

Lui : C'est une cité prison. On dit qu'y sont enfermés tous ceux qu'elles ne veulent pas « oublier »

Moi : Mais elles sont omniscientes et omnipotentes, elles n'oublient rien.

Lui : J'ai dit « oublier » par oublier

Moi : Revanchardes et perverses ?

Lui : Attention tu blasphèmes.

Moi : ...

Lui : Héhéhé

Moi : Ça n'a pas l'air de te traumatiser plus que cela.

Lui : Non pas vraiment

Moi : Nous ne sommes pas vraiment un groupe de fervents.

Lui : Non pas vraiment, on fait ce qu'on nous impose de faire mais pas plus.

Moi : En tous cas, encore bravo pour ta carte. On y reconnaît bien Hésiode, sa chaîne volcanique séparant Hauts Elfes et Elfes Noirs.

Lui : Ouais je suis balaise

Moi : … Les trois monts que sont Olympe, Parnasse, Hélicon et Pindé, lieux de vie des muses.

Lui : Ouais je suis balaise

Moi : … Les régions polaires habités par les géants que tu as nommé gros balaises

Lui : Ouais, moi aussi je suis balaise

Moi : … Polyclete, ile des terribles gorgones

Lui : Quand elles ont encore une tête ...

Moi : Et tu t'es même fendu d'un marqueur pour identifier les montagnes naines

Lui : Ouais lui aussi il était balaise

 

 

       Je ne suis pas sûr que cet entretien m'ait autant diverti que je l'aurais cru ou même souhaité. En tous cas il permis de passer agréablement une parti de la journée.

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0