Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

  Je retrouve mes mémoires dans un état disons, conceptuel. Je ne pensais pas que Sprechensiedeustch en profiterait pour faire son initiation au récit, ni que Shattasman l'utiliserait comme bloc note. Mais au moins je te retrouve vieux compagnon, archive de ma vie. Ce qui était loin d'être prévisible il y a seulement quelques heures.

 

Après le désespoir de l'inscription par Témor à ce tournoi, est venue l'angoisse de l'attente, la terreur du combat, l’excitation de l’affrontement, et une certaine forme d’euphorie de la victoire. Puis ce fut le calme avant la tempête de l’annonce de la suite des « réjouissances » (comprendre programme du tableau final du tournoi).

 

L’organisation du tournoi, avait prévu une soirée de détente où vainqueurs du jour et invités de grande marque furent conviés à un bal costumé. Pensant que ma gueule de chat se suffisait à elle-même, j’optais pour ma part à une absence de déguisement. Et puis je n’étais pas d’humeur très festive.

Dans l’absolu, cette idée de bal costumé était une bonne idée, les combattants et leurs entourages pouvaient se croiser et discuter sans l’appréhension d’être reconnus, il en allait de même pour les invités qui pouvaient se laisser aller à un langage de violence commentant les combats du jour et réclamant du sang pour ceux à venir.

Une femme papillon m’accosta, alors que j’avais réussi à éviter toute discussion.

« Si vous êtes déguisé en chat, en quoi le chat peut-il bien être déguisé ? »

« En canin si il a pour deux muses de bronze de bon sens, ou en rongeur si il est pourvu d’humour »

« Hmmm, j’adorerais me faire grignoter de ma nuque à la base de mon dos par ses petites dents, avant de passer au griffes » Et elle m’asséna cela en finissant par un claquement de langue !

« !? … ! » Ne dis-je pas

« J’aime son coté bestial ! Et cette classe dont il su faire preuve, excitante, aphrodisiaque ! »

« !? … ! » Répétais-je

« Mais il pourrait être aussi audacieux, si, par exemple, il était venu à cette soirée sans masque, audace que j’aimerais revoir dans ma couche, roaarr » oui oui elle ponctua sa phrase par un rugissement.

« !? … ! » Répondis-je avec ce sens de la répartie qui me caractérise tant.

« Votre masque est un chef-d’œuvre, on jurerait une vraie gueule de chat, le mouvement des yeux, perturbés, les lèvres tremblotantes, la truffe humide, de cette même humidité que je sens monter peu à peu en moi en voyant ces oreilles frémir à mes mots »

« Mais c’est quoi cette folle ? » pensais-je. Car mes paroles furent à nouveau « !? … ! »

Elle me laissa sur place non sans un dernier regard par-dessus son épaule qu’elle fit exprès de dénuder, tout en roulant son si charmant arrière-train.

 

Ce fut au moment où je me demandais si cette histoire de bal masqué n’était pas un prétexte pour lancer une orgie anonyme, que j’aperçu Témor et la fée.

Je me dis alors que certains auraient plus de peine à se déguiser et rester anonymes que d’autres. Ce qui ne semblait pas les perturber outre mesure. Tout comme le monstrueux géant que je n’avais pas revu depuis les inscriptions et qui se tenait bien là avec ce qui ressemblait fort à un elfe des bois et un nain.

 

On va me reprocher de faire cliché, il n’empêche que l’elfe était déguisé en danseur de ballet (sic !) quant à ses compagnons, disons qu’eux et moi avions trouvé un point d’accord : notre avis sur cette soirée.Et aux intuitions que vous devez sûrement avoir en me lisant répondons simplement que

 

Oui le Krackan, la Fée, le Géant et le nain étaient aussi visibles et reconnus au milieu des invités qu’un furoncle sur le front d’Aphrodite.

Oui Témor ne put s’empêcher d’initier ce qu’il nomme, lui, une conversation alors que j’opterais personnellement pour le terme joute verbale.

Oui il prit autant d’attaques verbales dans sa tronche de galet qu’il tenta d’en distribuer

Mais non contre toute attente tout ceci ne se finit pas en bagarre générale, tout juste un cri de bataille de nain, un sourire toujours aussi carnassier de géant et un soupir hautain d’elfe.

La fin de tout ceci fut l’annonce de la seconde et dernière étape : Un Chacun pour soi dans l’arène entre tous les participants restants.

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0