Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

Re coucou Nourjal, c'est à nouveau moi, je ne t'ai pas trop manqué j'espère ?

...

...

Oh tu exagères, ça n'a pas duré longtemps. Ce n'est pas une raison pour m'ignorer.

Ah c'est vrai que tu ne peux pas parler, ni même écrire d'ailleurs !

Donc le temps que Shattasman t'écrive dessus pour faire un peu d'histoire, Témor et le lutin sont entrés en piste.

Ils ont discuté un peu. Je pense que Témor a demandé au lutin d'abandonner, c'est que je le connais bien mon Témor.

Si il n'a pas de raison de massacranéhantir ce petit être fragile, il ne le fera pas. Ou peut être juste un petit peu.

Bon, de tout évidence le lutin a refusé, ce n'est pas un très raisonnable lutin.

Témor le charge, arme son coup, sa grosse masse va stratosphérisé le lutin, la masse s'envole loin loin loin dans le ciel.

...

S'envole loin loin loin dans le ciel ?

Comment ça s'envole ?

Il a lâché sa mase ?

Sa belle masse familiale-plus-importante-que-tout ?

Ah ! Attends, Shattasman veut à nouveau t'écrire dessus, elle est très preessss

 

Il semble, aux premiers instants de ce combat et aux premières observations que l'on peut faire, que ce lutin est doué d'un pouvoir que nombre de ses airs ont développé sans en faire étalage particulier.

Les gens de son peuple sont, en effet, doués, d'après plusieurs ouvrages fort reconnus, d'un don leur permettant d'amplifier les conséquences d'une action d'une personne ave laquelle ils sont entrés en contact quelques instants auparavant.


Ma vue n'est pas aussi perçante que celle d'un aigle mais il semble bien que le lutin ai touché, sans conséquence apparente le Krakan.


Comment, autrement, expliquer la perte de sa hache, cet auto-croche-pied, ce coup de poing en plein dans le sol qui aurait fracassé les phalange d'un être de moindre constitution, actions, accompagnées des moqueries de la foule, s'étant produites durant mes explications ?

Il semblerait que notre impétueux ami ai lui même compris puisque le voila reprenant son souffle et conversant avec son adversaire. Signe montrant que, s'il n'a pas déduit tout ce que je viens d'expliquer, sa perspicacité est suffisante pour comprendre que quelque chose cloche et que ce quelque chose est le lutin.


Le voilà qui lui tend la main. Qu'a-t-il pu lui dire notre imprévisible ami ?

Ils se serrent la main sous les huées de la foule et Témor en profite pour lancer, qu'écrive-je ? Projeter le lutin hors de l'aire de combat. Le lutin a voulu une fois de plus décupler les effets d'une éventuelle action ratée de Témor. Ce fût malheureusement pour lui une réussite.


C'est l'odeur du sang qui mène le public à l'arène. Il en est pour ses frais ... pour le moment.

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0