Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

      J’ai des trucs à vous dire depuis un paquet de temps. Des fois je les dis dans ma tête ou en « société » mais là on a franchi un cap. Peut-être ma crise de la trente-cinquaine. En même temps ça serait bien de mon genre de faire une crise à un âge où les autres n’en font pas.

      La lettre n’est pas figée, je reviendrais dessus, pour parler à plus d’entre vous déjà. Et puis parce que vous m’influencez bande de bâtards. Alors non le fond ne changera pas, mais la forme oui, et puis j’aurais sûrement plus de choses à vous dire, et peut être que d'autres voudront participer.

      Par qui commencer, c’est que j’aimerais pas me louper. Que ça ait un peu de gueule, que ça s’enchaîne bien.

 

      La timidité tiens, autant t’attaquer en premier, sinon tu vas te prostrer, position fœtale, en attendant ton tour. Alors je vais m’occuper de toi tout de suite, pour te laisser tranquille, décence que tu n’as pas eu à mon égard petite catin. On te dit mignonne, t’es qu’une peur. Une peur de l’autre, une peur d’être rejeté. Bien joué ! Tu dois être la plus sournoise. Quand tu ne les rends pas aigris, ils deviennent manipulateurs et en jouent quand ils arrivent enfin à te surmonter

 

      L’amitié pourquoi pas, sympa ton concept mais tu nous la mets bien au fond parfois. Moi ça va j’ai pas trop eu à me plaindre, j’ai un secret j’attends pas grand-chose des gens. Demander une relation constante à des êtres inconstants, la bonne blague. Oh me fait pas dire ce que je n’ai pas dit, j’ai des amis, des vrais, mais je constate qu’en général tu t’excite un peu vite, tu t’emballe pour la nouveauté et oublie un peu l’historique. C’est ton côté foufou, quand on commence à te connaître, on comprend qu’il faut prendre son temps, apprécier le moment.

 

      L’amour tiens, autant y aller crescendo. Bien sûr que tu fais de belles choses mais perso je n’ai pas grand-chose à te dire, si on signait un pacte de non-agression ? Tu me laisse peinard, j’en fais de même. J’arrêterais même d’être dégoûté en regardant les autres se forcer. Surtout ceux qui se croient atteints alors que leur a même pas jeté un regard.

 

      La gentillesse, tu es ma préférée mais le seul problème c’est que tu es incompatible avec les autres car tu te fais entuber en permanence. Les méchants profitent des gentils du coup les gentils veulent devenir méchants. Tu es tellement inadaptée au monde que je me demande comment tu as pu survivre à l’évolution

 

      L’Ego. Tu as vu je t’ai mis un E majuscule pour te mettre dans de bonnes dispositions. Flatté ? Tu t’es répandu, dans chacun d’entre nous. Tu nous fais croire qu’on est vachement biens et terriblement importants. Enfin pas tous, on résiste encore un peu, mais de moins en moins, merci à la télé et aux réseaux sociaux pour tout ce qu’ils font pour nous, pour tout ce qu‘ils font pour toi.
      Et puis tu prends tellement de formes différentes, mais le résultat est le même : les 5 sens se bloquent petit à petit. On n’écoute plus, on ne regarde plus, on ne touche plus, on ne sent plus. Par contre qu’est-ce qu’on parle !

 

      De nous en fait
      De nous surtout
      De nous seulement

 

      Et les autres on s’en fout, parce que tu comprends moi j’ai des problèmes, moi je suis triste, moi je suis joyeux et c’est ça qui compte

 

      L’empathie, tu es la seule que je tente de maîtriser, d’amadouer. Un peu comme la gentillesse, quand on fait trop appel à toi on se fait bouffer. Alors répands toi un peu plus. Ça calmera la haine dont je ne parlerais même pas, tellement sa bêtise caractérisée est insignifiante au final. Fais que les gens se comprennent un peu mieux. Qu’ils cherchent à comprendre pourquoi l’autre réagis comme il le fait. Et dans un siècle ou trois, quand tu auras réussi ce miracle , tu pourras peut être faire en sorte qu’en plus de faire preuve de toi-même à l’égard de ces semblables, l’homme t’utilise un peu plus pour comprendre le reste du monde et de l’univers

 

      La mort : Salut ça va ? Oh je ne vais pas te faire l’outrage de te dire que tu ne me fais pas peur. En fait je suis encore jeune, je me crois immortel, comme tous. Quand la maladie viendra on en reparlera, pas sûr que je fasse le malin. Le problème c’est la douleur, physique bien sûr, et mentale aussi. Quand on se sent partir, quand les autres partent aussi, surtout.

      Bravo ceci dit. Je le sais bien moi depuis longtemps que la religion c’est toi. La peur de la Mort, surtout la peur de n’être rien que poussière. Alors forcément, le premier qui se pointe pour parler de vie éternelle, de vie après la mort …

      Et ça t'a permis d’agrandir ton cheptel. 3500 ans que ça dure la comédie, et avant il devait bien y avoir quelqu’un pour adorer une pierre ou un bout de bois, et l'imposer aux autres.

 

      Le plus drôle dans tout cela, c’est que vous tous, et tous vos copains que je n’ai pas encore cités, vous avez tous un point commun. Vous nous rendez paradoxaux, manipulables et au final fragiles. Si Dieu existe ,il doit se taper un paquet de chips sur son canapé en nous regardant nous démener vainement : 30 000 ans de télé réalité. Attention à l'envie de zapper. Et l’illumination c'est peut être ça, prendre conscience qu'au final on est rien. Et le but de la vie : se dire que, au final, on s'en tape. Allez moi je retourne jouer à Fifa

 

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0