Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

« Oui j'ai trouvé quelque-chose, plusieurs choses mêmes » lui répondis-je le surlendemain en lapant ma nourriture liquide. Oui je lapais alors, et au premier se faisant la réflexion que pour quelqu'un s'insurgeant souvent des termes animalier qui sont employer à mon égard, j'en viens assez vite à laper, je dirais simplement : Zut !

Déjà car je tente de faire retrouver à ce récit un tant soit peu de politesse et de tenue. Et ensuite car oui, j'ai une gueule de chat, oui je possède des griffes, certes montées sur des mains et pieds anthropomorphes, mais quand la colère des Muses s’abat sur moi, et que j'y survie par pur miracle et magie aléatoire , je renie assez facilement mon étiquette pour laper.

« Quoi donc ? » me recentra, sans le savoir, Shattasman

« Un elfe, un fou et un tonton immortel que tout le monde a oublié »

Je rentrai, dans les détails, au lent rythme que le permettait mon état. Tous furent attentifs, même Témor ne me coupa pas plus de huit ou neuf fois, pour poser des questions qui auraient trouvé réponses s'il ne m'avait pas interrompu.

« Bien » conlua Shattasman « Comment retrouver un homme, que tout le monde a oublié, et si nous le retrouvons, comment rester en sa présence plus de quelques secondes ? » Très bonnes questions, j'y avais songé moi aussi.

Je jetai une petite bourse, qui échoua misérablement au pied de mon lit. Témor ria :

« Un sac à couilles ! » tant pis pour la tenue du récit. Shass s'en empara et l'ouvrit

« C'est bien ce que je pense ? »

« Oui »

« Tu es un génie »

« J'ai mes moments. »

Ah oui j'ai oublié de vous dire que j'avais ramené un peu de terre d’Eschyle. Quel narrateur je serais si je ne faisais pas des effets de surprise à mon lectorat ? Oui cette question de l'oubli me tarauda après l'entrevue avec ce bon Ebehnezer Coppenham. Si les Muses laissaient les habitants d'Eschyle dans une relative et trompeuse tranquillité, si son sol repoussait la magie, y compris la leur, alors il me fallait voyager avec un échantillon de cette île.

« En revanche, fais en sorte de tenir cette bourse relativement éloignée de nous trois » me dit elle, me rejetant la bourse fermée »

Seul inconvénient, tous mes compagnons y étaient sensibles.

« Quoique si ça peut stopper Spressenzideutche ... »

Ne me tente pas Shass, ne me tente pas.

« Bon … du coup c'est quoi le plan ? » lui demandai-je, sûr qu'elle en aurait un bien établi.

« Bah, on souffle ta poussière à la gueule de la duduche, elle se souvient qu'elle a de la famille, on arrive, on lui parle, et on repart comme on est venu » s'interposa Témor.

« Hmmm, oui en gos c'est ça » confirma Témor.

Comme quoi j'arrive encore à être surpris.

« Un peu simple non ? »

« Bah en même temps, si tu vois autre chose … on va pas en faire une infusion de ta poussière » justifia Témor

Shattasman fit mine de l'interrompre, mais se ravisa. Quelque-chose me dit qu'elle nota l'idée pour s'en resservir au besoin.

« C'est que j'en ai pas pris des kilos de terre d'Eschyle »

« Grave erreur » me gronda Shass « déjà pour la fée ... »

« Attends, on ne sait pas si ça va fonctionner, qui nous dis que le pouvoir inhibiteur vient ou est contenu dans l'île et donc dans sa terre ? De plus sur les mages et les semi-élémentaires comme toi, Eschyle cause des nausées, des affaiblissement mais n’annule pas leurs pouvoirs. »

« Non mais ça les détériore fortement et tu as pu confirmer toit même que le pouvoirs des Muses était nul en Eschyle »

« Et ça ne coûte rien de tester, au ire ça ne marque pas » continua Témor

« Mais ça peut fonctionner » repris Shass « as tu remarqué que depuis que tu as quitté Eschyle, tu n'a toujours pas oublié cette histoire d'immortel ? »

« Elles me croient mort »

« Ce sont des divinités, elles doivent le savoir ! » martella-t-elle

« Donc elles jouent, c'est presque pire »

« De toutes façons, avec toi, il n'y a jamais de bonnes réponses. »

« Ni bonne questions » finit Témor

« Hein ? » général

« Non rien, je trouve que ça sonnait bien comme phrase »

« Ok … Super »

« Nous verrons la duchesse demain » conclut Shass

Ils quittèrent tous la pièce, au moment de refermer la pièce derrière elle, elle revint à moitié dans la chambre.

« As tu remarqué que tu ne t 'est pas insurgé lorsque j'ai soumis l'idée de me servir du contenu de ta bourse contre Spressenzideutche ? »

« Laisse moi dormir »

Elle s'exécuta

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :