Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

    J'ai le goût de l'amertume dans la bouche. Je ne saurais le définir exactement, mais telle une drogue, quand on l'a ingurgité elle monte au cerveau et l'empoisonne. J'ai passé en revue le spectre des émotions négatives au cours de cette journée : désespoir, peur, orgueil, renoncement, fatalisme. La seule lueur d'espoir était en réalité un brasier dont l'étouffement m'a consumé.


Le désespoir de l'inscription à ce tournoi pour suicidaire sociopathe.

La peur de mourir.

L'orgueil de la victoire.

Le renoncement et le fatalisme à l'approche d'une mort certaine.

Mais l'espoir en voyant Kate.

L'anticipation d'une discussion amenant réponses et perspectives

Et puis ce coup, qui, s'il sauva ma vie, me dit-on, m'a rendu nauséeux, la bouche pâteuse.


Amertume ou traumatisme ?

 

 

    L'amertume a un goût oui, une texture aussi, une densité changeante, qui lui donnent une indépendance en bouche. Elle commence au fond de la gorge, comme pour vous faire croire qu'elle va vite passer. Solide, trop grosse pour votre gosier, vous avez l'impression d'étouffer, mais vous n'abandonnez pas pensant que c'est juste un mauvais moment. Puis elle s’effrite pour revenir sur le devant, tentant de s'échapper pour s'écouler de vos lèvres, élimant vos dents, faisant du carnassier de la vie que vous étiez, un pauvre hère, condamné à la bouillie infâme que sont regrets et remords.

    Vous la retenez et elle reste sur votre langue, sèche, émiettée, colle à votre palais, comme de la terre glaise,, quoique vous fassiez, elle changera le goût de tout ce que vous pourrez avaler, bon ou mauvais. Elle vous changera aussi. La preuve, j'en viens à écrire moi l'insouciant destructeur Krakan.

Putain de tournoi, j'ai failli te gagner

 

 

    J'ai le goût des bonbons dans la bouche et c'est très bon !

Tag(s) : #Nouvelle

Partager cet article

Repost 0