Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La duchesse se satisfit des réponses que nous lui apportâmes, réponses mises en formes par Shass. Comprendre édulcorées d’un certains nombres d’éléments sujets à questionnement plus poussé.

Mais elles semblèrent lui suffire puisqu’elle ne nous annonça qu’un détachement important de ses chevaliers nous accompagnerait.

Il est important de noter qu’à ce moment précis, nous ne lui avions pas signalé notre envie de continuer le voyage.

Quel but poursuivait-elle réellement ?

Espérait-elle une découverte lui permettant de renforcer son prestige ? Étais-ce juste pour tromper l’ennui que lui procurait son statut de noble dans un relatif trou paumé ?

Une raison cachée et plus obscure ?

Quelle importance au fond ?

Elle nous donnait ce dont nous avions besoin en ce moment précis : des hommes, une logistique au prix d’une liberté entravée. C’était presque gratuit étant donné le contexte.

Ces hommes allaient nous éviter nombre de désagrément inhérents aux longs voyages hors des routes commerciales, sans parler des amazones.

C’est dans un des chariots de la caravane que j’écris ces lignes. Nous sommes partis ce matin. Certes j’ai vu le passage d’Umlaut s’intercaler dans mon récit mais j’ai décidé de ne plus être surpris, de ne plus y prêter attention. Écris mon petit, amuse toi, au mieux tu remplis des lignes, au pire tu attires le regard de Clio sur toi. J’avoue que cela m’amuserait assez, tu n'auras pas le temps de nous retrouver

Le voyage promet d’être long. Il nous faut en effet remonter au nord-ouest, à hauteur de Thucydide en prenant soin de l’éviter, pour piquer droit sur le fameux désert. Je n’ai pas grand-chose à raconter des premiers jours. Hormis des amitiés naissantes entre notre groupe d’origine et les chevaliers de la duchesse. Un léger mieux dans les relations entre la néréide et la fée. Des histoires racontées au coin du feu lors des camps. Quelques parties de chasse pour ravitailler la troupe : une soixantaine d’hommes au total, 60 hominems pour être précis, et nous 4.

Deux villages qui nous ont demandé de régler leurs problèmes. Une troupe de bandit des grands chemins mise en déroute très facilement, eu égard aux forces en présence.

J’avoue qu’à mesure que le nombre de kilomètres se réduisait avec le désert, mon appréhension augmentait. Alors pour passer le temps je me mis à interroger Témor sur sa vie, puisque certains éléments semblaient digne d'intérêt.

« Et si on commençait par ma rencontre avec Spressenzideutche? »

« Je pensais plutôt à ce qui avait poussé un Krakan à voyager seul »

« Bien ! Va pour la rencontre avec la fée »

Et nous voici donc parti dans un récit entièrement rédigé par Témor.

Je vous passe la rencontre en elle-même : Une forêt, une fée, une araignée géante, des sorts aléatoires et un ou deux coup de masse. Après elle a tenu à m’emmener dans sa demeure. Je m'imaginais une Faérie : j'ai été surpris

« Mais bordel c'est quoi ce délire ? »

« Bienvenue chez moi, C'est joli hein ? »

« Euh ouais, si on veut, c'est .. comment dire ... euh ... conceptuel , ouais voilà c'est ça ... c'est quoi ? «

« Notre école bien sur ! Nous l'avons construite ... nous .... mêmes »

« Avec vos mains ? »

« Non bien sur , chihihihihi, avec nos pouvoirs ... »

« Ah la vache ... impressionnant »

« N'est ce pas hein ? »

« Mais vous avez fait appel à un architecte pour les plans ou c'est du fait maison aussi ? Non parce que je suis un peu du métier et ...»

« Fait maison bien sur, en plus pour je ne sais quelle raison les gens ne sont pas très ouvert à notre art »

« Tu m'étonnes ... »

« De quoi ? »

« Non rien je me disais juste qu'une cheminée c'est vertical et pas horizontal »

D : « Elle est verticale »

« Ah la vache il m a fait peur lui ! C est qui ? »

« Un de mes disciples ! Kyaaa comme c'est bon à dire : Mes disciples ! Mon école ! Ma méthode aboutit ! »

« Attends Témor, là j'interromps ton récit. Excuse moi, mais .. elle a des disciples ? »

«Ouais elle pensait qu'elle avait découvert un truc en magie, elle a donc quitté sa faérie, ou on l'a lourdée, je sais pas trop, et a trouvé des comme elle et s'est mise en tête de monter une école. C'est qu'après qu'elle a entendu parler de la guilde des aléatoires »

«Bien continue »

« Ouais donc tu disais que ta cheminée était verticale ? »

D : « Oui »

« Ah ?!? »

D :« Mais de droite à gauche »

« A plat quoi ... »

« Oui »

« Une cheminée à plat, quelle belle invention ! » qu'elle renchérit

« Ouais donc horizontale »

D : « Verticale à plat de gauche à droite »

« De droite à gauche ou de gauche à droite ? » il avait même réussi à perdre la fée

D : « De gauche à droite, un autre disciple vient de lancer un sort d'inversion de gauche droite »

Autre D : « Désolé voulait me faire cuir un œuf »

« Maintenant que tu en parles ... »

« Alors horizontale de droite à gauche inversée ! »

« Qué ? »

« Je tiens un registre de toutes nos inventions, j'ai donc répertorié cette nouvelle cheminée ! »

« Non mais c'est pas une invention c'est une connerie ! Une cheminée c'est verticale sinon comment tu veux que la fumée s'échappe ! »

D : « Verticale à plat de gauche à droite ! On vient de l'inventer ! »

« En plus y a pas de fumée ! »

« Hein ? »

« ben oui on y fait pas de feu ! »

« Hein ? Mais à quoi ça sert bordel ? »

D : « On a pas encore trouvé le sort pour allumer la cheminée »

Spressenzideutche : «Oui et de toutes façons on a pas de bois »

Témor : .... .. .. . .. .. . . . .. .. .

D : « Pas de bûcheron , pas de sort »

«Mais vous vous chauffez comment ? Pour votre nourriture vous faites comment ? HEY Autre disciple tu fais comment pour ton œuf ? »

Autre D : «Ben au loup ! »

«Oui au loup »

D : «Effectivement , au loup fallait demander , c'est logique »

«Alors toi et tes trucs logiques .... c'est quoi cette histoire de loup »

«Ben l'autre jour on a été attaqué en forêt par un loup »

«hmmm hmmm »

«Alors on a voulu le moutonner »

D : «C'est à dire le transformer en mouton »

«Jusque la ok, en plus c'est drôle »

«Drôle ? »

«Oui, un loup en mouton ..... enfin bref laisse ... »

«Et en fait on l'a pas transformer »

«Bon la rien d'étonnant non plus »

«Par contre nous nous sommes rendu compte qu'il avait l'esprit d'un mouton et qu'il crachait des flammes sur commande ! »

«Mais où je suis moi putain .... »

«En plus on peut jouer avec ses grosses babines !!!!! Sans danger !!! On pourrait en faire plein et inventer un marché de MOOSHIIMMOOO avec des machines a MOOOSHIIIMOOOO !!! »

«Euh rassurez moi, vous consultez ? Hein dites non parce que là ...

«Ah mais oui nous consultons, pour tenter de trouver comment allumer notre cheminée »

«Sans bois c'est moins facile tout de suite »

«Même sans, nous avons déjà lancé , dans cette cheminée : 3 sorts de soins des blessures légères mais pas trop, 2 invocations de chou fleur de Pilsos, 3 sorts de nettoyages des cheminées verticales »

D : «Qui n'a pas marché étant donné que c'est une cheminée verticale à plat de gauche à droite inversée «

«Effectivement, ainsi qu'un sort de tremblement de terre, 18 explosions sonores, une invocation de nécropole »

«Hein ? »

«Oui un jour on a lancé un sort et nous n'avons pas vu de résultat , par contre quelques heures après une nécropole volante est arrivée au dessus de Erebos »

«Vous me faites marcher, le massacre par les hordes mort-vivantes c'est pas vous, c'est un hasard , hein ? Dites dites »

« Tu déconnes ? C'est pas eux ? »

« Tu as finis de m'interrompre ? »

« Pardon »

D : «On sait pas , on fait de la magie aléatoire , alors les sorts et les effets ... »

«.... ça dépend des jours .... »

«Mais où je suis moi putain ... ».

«Ben ... à mon école ... Allez viens rentrons ! »

«J'y vais, j'y vais pas, j'y vais, j'y vais pas, j'y vais, j'y vais pas ... »

D : «Tu veux qu'on tire a pile ou face ? »

«Au point ou j'en suis »

D : «Attention je jette ! ..... JOKARI »

« Comment ça jokari ? »

D : «J'ai jeté un sort de pile ou face ça m'a donné Jokari »

«..... »

Entrant dans la demeure

« Ah la vache ! »

«Que t'arrive t il ? »

«Non rien c est votre bureau d'accueil là »

«Oui ? »

«Ben il est normal !!! le PREMIER TRUC NORMAL DANS CET ASILE !! »

«Euh oui , enfin c'est a dire que »

«Non mais y a tout quoi, le bureau, l'hôtesse d'accueil, un registre, un bloc note pour prendre des notes sur un bloc, des plumes, de l''encre et même un dong qui fait gong »

D : «Une sonnette qui fait dring plutôt»

«Oui en fait elle»

«Une vraie sonnette qui fait vraiment dring ? Dans cette casbah ?

D : «Essayez»

DRING ! DRING ! RE DRING ! et RE RE DRING !

«Bon sang même ça c'est normal pas de coup fourré ! Je retire ce que j'ai dis vous êtes pas totalement anormaux, ça me rassure»

D : «Merci»

«Merci, et donc je te présente notre hôtesse d'Accueil : Martine»

Martine : «Bonyour !»

D : «Salut Martine»

«Euh ouais ouais salut c'est ça»

Martine : «Visite ou nouvel étudiant»

«VISITEUR ! »

D: «Pas la Peine de crier »

«Euh oui pardon .. visiteur, définitivement visiteur, visiteur quoi, le mec qui visite et qui .. repart .. à un moment ... pas trop éloigné … de maintenant »

Martine : «L'émotion sans doutes»

«Sûrement»

«oui ... ou la peur ... mais vous n'êtes pas une quich ... mais vous n êtes pas mage aléatoire vous même ?»

Martine : «Si si, d ailleurs j'ai lancé mon nouveau sort ce matin

«(je veux pas savoir, je veux pas savoir, je veux pas savoir, je veux pas savoir, je veux pas savoir, je veux pas savoir)»

Martine : «...»

«...»

D : «...»

«Et c'est quoi ce sort ? »

Martine : «Un Sort de Polymorphie Inversé»

«Hmm hmm»

«La polymorphie c'est le fait de changer de forme comme on veux on peux prendre la tête de son voisin ou d'une personne célèbre ...»

«Et tu as pris la tête de qui la ? »

Martine : «La mienne»

«Hein ...... ? Mais c est débile ! »

«Mais non c'est génial ! On la confond avec elle même ! Elle est incognito ! »

Martine : «Et personne n'y avais jamais pensé ! »

«Il faut que je répertorie cela aussi : Polymorphie Inversée !»

«Euh .. Excuse moi, mais tu répertorie vos inventions ou tu fais un recueil de blagues pour un Best Of spécial Jour de l'An ? »

Martine : «La Polymorphie n'est pas tout»

«Tiens tu m'étonnes, si si, tu m'étonnes»

Martine : «Il y a aussi le jeu d'acteur, il faut rentrer totalement dans la peau de son personnage»

«Oui ! Par exemple si on discute avec elle on croit vraiment que c'est elle, c est dingue non ?»

«non»

Martine : «Attends je vais lui montrer. Bonjour Témor»

«Salut Martine »

Martine : «Comment allez vous Témor ?»

«Je vais bien Martine»

«Tu vois ! Tu lui parle comme si c'était elle ! C'est formidable comme sort !»

«Non mais c'est complètement con, vu que c'est elle !»

Martine : «Laisse Spressenzideutche, je suis tellement bien dans mon personnage, qu'il ne voit pas la différence»

«Mais putain arrêtez de me prendre pour un con ! Tu te transforme en toi, en fait tu te transforme même pas ou alors c'est pareil alors y a pas de différence, arrêtez de jouer au jeu du "oh oh oh je me transforme en moi , je ne suis pas la même personne comme c est rigolo !"»

D : «Il craque»

Martine : «De toute évidence»

«Tu voudrais te reposer ?»

« ... je ... j'en peux plus la ... je suis fatigué .... je me sens pas bien ... je crois que je vais rentrer chez moi ...»

«Ah non pas question ! On a des dortoirs reste ici pour la nuit ...»

«Je sais pas si c est une super bonne idée »

«Mais si c'est même moi qui ai décoré le dortoir»

«C'est bien ce que je dis, c'est pas une bonne ...»

«Avec plein de peluches qui ont des têtes bizarres et qui sont super mignonnes tellement elles sont RI DI CULES et des gros nez ! OHHH OUIIII plein de gros nez ! »

« ... des grosses babines ouais ouais on sais on sait, bon ok je vais me pieuter , ça sera bien la première fois que j'échappe a un cauchemar en me couchant »

« Et cette nuit là j'ai fais des rêves super étranges, à bases de nains sur des poneys qui jouaient de la cornemuse »

« Les nains ? » lui répondis-je

« Non les poneys ! »

« Ah oui effectivement »

« Je suis resté deux ou trois jours et puis on a entendu parlé de la guilde des mages aléatoires par un coursier invoqué lors d'un test de sort d'allumage de cheminée verticale à plat de gauche à droite inversée. Alors on est parti avec ma copine »

« Ta copine ? De ton récit je comprends que tu était des plus … sceptiques et par des plus amicaux, on pourrait croire que c'est Shattasman qui vient de me raconter sa rencontre avec Spressenzideutche »

« Je vois pas en quoi, c'est ma copine la fée »

Et sur ces mots, il parti rejoindre un des feu de camps pour manger un morceau. C'est alors que je remarquai la présence de la fée, à quelques mètres de moi.

« Tiens tu étais là ? Témor vient de me raconter votre rencontre »

« J'ai entendu la fin oui »

Elle se mit à dandiner, comme si elle avait quelque chose à dire mais qu'elle n'osait pas

« J'ai quelque chose à dire mais je n'ose pas »

J'avais donc bien deviné

« Il se pourrait que pendant une nuit, Témor ai subi un sort, disons … aléatoire »

« il le sait ? »

« Non et il faudrait qu'il ne le sache pas »

« Mais quel genre de sort »

« Disons que depuis, il est très attaché à moi. C'est pour ça aussi que j'ai décidé de quitter mon école, enfin ça et le feu qui a fini par prendre dans la cheminée, puis dans l'ensemble de l'école. Témor avait raison, une cheminée verticale c'est bien mieux. »

« Mais il ne s'en souvient pas ? »

« Disons qu'il a oublié »

« Oublié ? »

« Non non juste oublié, un sort d'amnésie classique, en tentant d'éteindre le feu »

« Ah oui, suis-je bête »

« Tu ne lui diras rien hein ? »

Non mais je vais quand même l'écrire si tu n'y vois pas d’inconvénient ?

Tag(s) : #medfan, #médiéval, #médiéval fantastique, #fantastique, #JDR, #roman, #Littérature, #blasphème

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :